Lexique à l’attention de tous ceux qui s’intéressent de près comme de loin au domaine de la nutrition et de la diététique. Il n’est évidemment pas exhaustif. 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L  

M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   X   Y   Z   #

N’hésitez pas à utiliser la page contact pour proposer définitions, compléments ou signaler erreurs, non-sens, etc… Lorsqu’un terme a plusieurs sens, c’est toujours celui qui concerne la diététique qui a été pris en compte. (Exemple: croissance, culot, etc…) Dernière mise à jour: Mars 2018.

 
A

Acide carboxylique [n.m.]
Groupe fonctionnel composé d’un atome de carbone, lié par une double liaison à un atome d’oxygène et lié par une liaison simple à un groupe hydroxyle : -COOH.

Acide désoxyribonucléique (ADN) [n.m.]
Longue molécule formée de répétitions de nucléotides constitués de quatre bases différentes (adénine, guanine, thymine, cytosine) et qui supporte l’information génétique.

Acide gras [n.m.]
Catégorie de lipides qui comprend notamment les acides carboxyliques aliphatiques (et leurs dérivés) et les eicosanoïdes. Un acide gras est un acide carboxylique à chaîne aliphatique possédant une chaîne carbonée de 4 à 36 atomes de carbone (rarement au-delà de 28) et typiquement en nombre pair.

Acide sialique [n.m.] (du grec « sialos » salive)
Dérivé d’un sucre (ose) à onze atomes de carbone. Ce sont des molécules communément présentes chez les organismes vivants (animaux principalement mais aussi dans une moindre mesure chez les plantes, bactéries et champignons), et dont toutes les fonctions ne sont probablement pas encore connues.

L’acide N-acétylneuraminique est un constituant caractéristique des sucres aminés qui jouent chez l’Homme un rôle important dans les interactions inter-cellulaires.

Acide teichoïque [n.m.]
Acide qui permet au peptidoglycane de s’attacher à la membrane des bactéries. Il est présent sur les Gram + mais pas sur les Gram -, ce qui explique le fait que les bactéries à Gram – possèdent beaucoup moins de peptidoglycane

Acide uronique [n.m.]
Composé chimique obtenu par oxydation du dernier carbone des oses simples (ose acide).

Acylglycérol  [n.m.]
Esters d’acides gras et de glycérol. Ils sont majoritairement présent dans le tissu adipeux (90 %). Ils font partie des lipides.

Actinobactérie
Groupe d’eubactéries Gram-positives

AESA Autorité Européenne de Sécurité des Aliments [n.f.]
Cf. EFSA

Aldopentose [n.m.] (un pentose du type aldose)
Ose constitué d’une chaîne de 5 éléments carbone ainsi que d’une fonction aldéhyde. C’est un pentose qui joue un rôle important pour les êtres vivants surtout dans sa forme D.

Aldose [n.m.]
Une des 2 familles d’oses (avec les cétoses) où la fonction carbonyle est une fonction aldéhyde, et elle définit la position du premier carbone.

Aliment [n.m.]
Substance susceptible d’être digérée, de servir à la nutrition de l’être vivant. L’aliment est donc nourrissant.

Anamnèse  [n.f.]
L’anamnèse retrace les antécédents médicaux et l’historique de la plainte, la douleur actuelle du patient (c’est-à-dire “l’histoire de la maladie”), avec les résultats des différentes explorations déjà faites et les traitements entrepris. Premier élément de l’examen médical.

Antibiotique [n.m.] (du grec « anti » contre et « bios » la vie)
Molécule naturelle ou semi-synthétique qui détruit ou bloque la croissance des bactéries. Un grand nombre d’antibiotiques sont des molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes : des champignons ou d’autres bactéries.

Anticorps [n.m.]
Glycoprotéine complexe utilisée par le système immunitaire pour détecter et neutraliser les agents pathogènes comme les bactéries et les virus.

Antigène [n.m.]
Macromolécule naturelle ou synthétique, reconnue par des anticorps ou des cellules du système immunitaire et capable d’engendrer une réponse immunitaire.

Appareil de Golgi [n.m.]
Organite des cellules biologiques. Il joue un rôle majeur dans le processus d’exocytose, puisqu’il fait l’intermédiaire entre le réticulum endoplasmique et la membrane plasmique. Il est unique dans une cellule.

Apport nutritionnel conseillé [n.m.]
Quantité des différents paramètres nutritionnels nécessaires pour une population selon les habitudes alimentaires des consommateurs, les besoins nutritionnels moyens et la prévention de pathologies pour préserver la santé.

Archée [n.f.] (du grec « archaios » ancien)
Groupe de micro-organismes unicellulaires. Comme les bactéries, elles ne présentent ni noyau ni organites intracellulaires.

Asthénie [n.f.]
Faiblesse générale se caractérisant par une diminution du pouvoir de fonctionnement de l’organisme (fatigue).

Autotrophe [adj.] (du grec « auto » seul et « trophos » nutrition)
Désigne la capacité de certains organismes vivants à produire de la matière organique en procédant à la réduction de matière inorganique, par exemple le carbone (le dioxyde de carbone) ou encore l’azote (sous forme de NO3 ou de N2). Antonyme : hétérotrophie.

Auxotrophe [adj.]
Incapacité d’un organisme vivant de synthétiser un composé organique nécessaire à son développement.

B

Bacille [n.m.]
Bactérie de forme allongée dite « en bâtonnet »

Bactérie [n.f.]
Organisme vivant procaryote (caractérisé par une absence de noyau et d’organite).

Besoin Energétique [n.m.]
Quantité d’énergie nécessaire pour compenser les dépenses et assurer une taille et une composition corporelle compatible avec le maintien à long terme d’une bonne santé et une activité physique adaptée au contexte économique. (définition de l’OMS)

Biconte [adj.]
Organisme eucaryote unicellulaire possédant deux flagelles. Antonyme : uniconte.

Biopsie [n.f.]
Prélèvement d’un échantillon de tissus de l’organisme effectué afin de procéder à un examen.

C

Carbone asymétrique [n.m.]
Carbone qui possède quatre substituants différents.

Cellule [n.f.] (du latin « cellula » petite chambre)
Unité structurale et fonctionnelle constituant tout (unicellulaire) ou une partie (pluricellulaire) d’un être vivant, constituée d’un cytoplasme organisé autour d’un noyau et délimité par une membrane.

Cétogène [adj.]
A très basse teneur en glucides. (ce dit d’un régime ou d’une diète par exemple)

Cétose [n.f.]
Une des 2 familles d’oses (avec les aldoses) où la fonction carbonyle est une fonction cétone, obligatoirement portée par le deuxième atome de carbone.

Chimiotrophe [adj.]
Désigne des êtres vivants qui utilisent l’énergie de composés chimiques comme source d’énergie.

Chiral [adj.] (du grec « cheir », main car des isomères chiraux sont l’un a l’autre comme la main gauche est la main droite.)
Se dit d’un objet, en particulier d’une entité moléculaire, non superposable à son image dans un miroir. Une molécule est dite chirale quand elle n’a aucun plan de symétrie.

Chromatine [n.f.]
Ensemble formée dans le noyau par la molécule d’ADN et les protéines nucléaires (histones). Suivant son état de condensation, on distingue une euchromatine peu condensée (claire) et une hétérochromatine très condensée.

Ciliature [n.f.]
Ensemble de(s) flagelle(s) d’une bactérie. Elle peut être monotriche, lophotriche ou péritriche.

Clade [n.m.] (Du grec « kládos », branche)
Unité de base de la classification phylogénétique qui assigne des rangs taxonomiques à la classification des êtres vivants (classes, ordres, familles, etc.), sur des bases principalement de similarités morphologiques.

Coccus [n.m.]
Bactérie de forme sphérique.

Coenzyme [n.f.]
Molécule organique de petite taille de nature non protéique favorisant l’activité de l’enzyme. Beaucoup ne sont pas synthétisés par tous les êtres vivants, ce sont des facteurs de croissance ou des vitamines.

Collagène [n.m.]
Famille de protéines, le plus souvent présente sous forme fibrillaire. Elle est présente dans la matrice extra-cellulaire des organismes. Ces protéines ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l’étirement.

Coloration de GRAM [n.f.]
Cf. « GRAM »

Composé carbonylé [n.m.]
Composé organique comportant une double liaison entre un atome de carbone et un atome d’oxygène, l’atome de carbone étant lié exclusivement à des atomes d’hydrogène ou de carbone.

Les composés dotés de fonction carbonyle forment la famille des cétones, mais s’y range également celle des aldéhydes chez lesquels le carbone est lié à un atome d’hydrogène et à un atome de carbone et non à deux atomes de carbone. (+ d’infos)

Commensalisme [n.m.]
Type d’interaction entre deux êtres vivants dans laquelle l’hôte fournit une partie de sa propre nourriture au commensal : il n’obtient en revanche aucune contrepartie évidente de ce dernier (le bénéfice de cette relation n’est pas réciproque). Le commensalisme est une exploitation non-parasitaire d’une espèce vivante par une autre espèce.

Composé organique [n.m.]
Un composé chimique est dit organique lorsque sa molécule possède au moins un atome de carbone lié, au moins, à un atome d’hydrogène.

Il existe donc une très grande diversité de composés organiques qui peuvent se rencontrer à l’état solide, liquide ou gazeux. De façon générale, les molécules organiques jouent un rôle important dans les réactions chimiques se produisant dans les organismes vivants. (+ d’infos)

Cryofracture [n.f.] (préfixe du grec « krúos » froid)
Méthode utilisée pour la recherche en biologie qui permet l’observation d’une coupe cellulaire formée à partir d’échantillon congelé.

Culot [n.m.]
Matière ayant sédimentée lors d’une centrifugation.

Cyanobactérie [n.f.]
Groupe de bactéries photosynthétiques produisant du dioxygène.

Cyanose [n.f.]
Symptôme clinique consistant en la coloration bleutée que prennent la peau et les muqueuses lorsque le sang contient trop d’hémoglobine désoxygénée.

Cytoplasme [n.m.]
Contenu d’une cellule vivante compris entre la membrane et le noyau. Il comprend le hyaloplasme et les organites, à l’exception du noyau.

Cytosol [n.m.] (synonyme de « hyaloplasme »)
Substance visqueuse & vitale d’une cellule, baignant les organites cellulaires.

D

Dextrogyre [adj.]
Qualifie toute substance chimique qui fait tourner vers la droite le plan de polarisation de la lumière. Antonyme : Levogyre.

Désoxyribose [n.m.]
Cf. “2-désoxyribose”

Diététique [n.f.]
Science qui détermine les quantités d’aliments à proposer à une population ou à un individu bien portant ou malade, dans le but de maintenir la santé, de la rétablir ou de prévenir un pathologie..

Diagnostic [n.m.] (du grec “dia-” à travers et “gnosi” le discernement c’est à dire: acquérir la connaissance à travers les signes observables)
Raisonnement menant à l’identification de la cause (l’origine) d’une défaillance, d’un problème ou d’une maladie, ou tout simplement à la détermination d’une espèce biologique par rapport à une autre (taxinomie), à partir des caractères ou symptômes relevés par des observations, des contrôles ou des tests.

Digestion [n.f.] (du latin « digestio » : classement, arrangement)
Processus au cours duquel un organisme vivant reçoit du milieu extérieur des aliments (eau, molécules organiques et minéraux), les modifie afin de les transformer en nutriments et sélectionne les éléments assimilables ou non.

Diholoside [n.m.]
Sucre formé par deux oses (sucres simples non-hydrolysables). Si l’on suit une nomenclature biochimique rigoureuse, on n’utilisera plus le terme disaccharides, mais diholosides. Toutefois l’usage conserve disaccharides. Exemple de diholoside: Saccharose, Lactose,…

Diploïde [adj.] (du grec « diploos » double et « eidos » en forme de)
Une cellule biologique est diploïde lorsque les chromosomes qu’elle contient sont présents par paires (2n chromosomes). Antonyme : Haploïde

Disaccharide [n.m.]
Cf. “diholoside”

E

E.F.S.A. – European Food Safety Authority [org]
Agence européenne qui contrôlent et évaluent les aliments.

Éléments Nutritif [n.m.]
Cf. « Nutriment »

Enantiomère [n.m.]
Entités moléculaires images l’une de l’autre dans un miroir et qui ne sont pas superposable (cas particulier de la stéréoisomérie).

Epimère [n.m.]
Molécule organique ne différant de son isomère que par la configuration absolue d’un seul de leurs carbones asymétriques.

Érythème [n.m.]
Rougeur congestive de la peau, diffuse ou localisée, lésion dermatologique la plus courante.

Érythrocyte [n.m.] (ou hématie)
Plus communément appelé globule rouge, fait partie des éléments figurés du sang et sert à transporter l’oxygène.

Ester  [n.m.]
Groupement caractéristique formé d’un atome lié simultanément à un atome d’oxygène par une double liaison et à un groupement alkoxy du type -O-R

Etude clinique [n.f.]
Etude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l’efficacité et la tolérance d’une méthode diagnostique ou d’un traitement.

Eubactérie ou « vraies bactéries » [n.f.]
Subdivision majeure des procaryotes, comprenant toutes les bactéries. On peut citer par exemple les Chlorobactéries (auxquelles on peut adjoindre, selon la théorie endosymbiotique, les chloroplastes), les Protéobactéries (incluant les mitochondries selon la même théorie), les Cyanobactéries, les Mycoplasmes (Mollicutes), les Entérobactéries, les Pseudomonades et la plupart des bactéries gram-positives.

Eucaryote [n.m.] (du grec « eu » bien/vrai et « karuon » noyau)
Organisme vivant caractérisé par le fait que la majorité du matériel génétique cellulaire est contenu dans un noyau constitué par une membrane nucléaire (un « vrai noyau »), par opposition aux procaryotes.

Exanthème [n.m.]
Rougeur cutanée plus ou moins vive généralement liée à une maladie infectieuse.

F

Facteur de croissance [n.m.]
Substance organique nécessaire à la croissance d’un micro-organisme. Exemple : vitamines, etc…

F.A.O. Food and Agricultural Organisation [org]
Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture

Fermentation [n.f.]
Réaction biochimique de conversion de l’énergie chimique contenue dans une source de carbone (souvent du glucose) en une autre forme d’énergie directement utilisable par la cellule en l’absence de dioxygène (milieu anaérobie). « la fermentation, c’est la vie sans l’air. » Louis Pasteur

Fibres alimentaires [n.f.]
Polymères glucidiques d’origine végétale soit constitutifs des parois végétales, soit synthétisés par les cellules.

Flagelle [n.m.]
Filament ayant la forme d’un fouet dont sont munies certaines cellules et qui permet leur déplacement.

Fructose [n.m.](du latin « fructum » fruit avec le suffixe -ose désignant les sucres)
Ose (sucre simple non-hydrolysable) du groupe des cétoses, que l’on trouve en abondance dans les fruits, le miel et les sécrétions séminales. C’est un hexose (sucre à 6 carbones) qui présente la même formule brute que ses isomères, en particulier le glucose : C6H12O6.

Fungi
Taxon regroupant les organismes appelés plus communément champignons.

Furanose [n.m.]
Molécule cyclisée comportant 5 atomes (dont 4 carbone et 1 oxygène).

G

Galactose [n.m.] (du grec « gala » lait avec le suffixe -ose)
Ose (sucre simple non-hydrolysable) formé par 6 atomes de carbone (hexose), Présent dans le lait sous forme de lactose.

Glucide [n.m.] (du grec « glukus » : sucre)
Classe de molécules organiques contenant un groupement carbonyle (aldéhyde ou cétone) et plusieurs groupements hydroxyles ( -OH). Constituant essentiel des êtres vivants et de leur nutrition (avec les protéines et les lipides) car ils sont un des principaux intermédiaires biologiques de stockage et de consommation d’énergie.

Glucose [n.m.] (du grec « glukós » : doux, sucré)
Ose (sucre) composé de six atomes de carbone (héxose) dont le premier atome possède une fonction aldéhyde (c’est donc un aldohexose).

Principal représentant des oses (sucres). Se présente sous forme d’une poudre blanche, d’une saveur sucrée caramélisant à 150°C.

Gluten [n.m.]
Article CmonDiet disponible ici

Glycolyse [n.f.]
Article CmonDiet disponible ici

Glycosurie [n.f.]
Présence de sucre dans les urines. Son apparition est liée à un taux de sucre dans le sang (glycémie) trop important. Normalement, elle est strictement nulle.

Golgi
Cf. « Appareil de Golgi »

GRAM (Coloration de) [n.f.]
Coloration qui permet de mettre en évidence les propriétés de la paroi bactérienne, et d’utiliser ces propriétés pour les distinguer et les classifier. On distingue les bactéries à Gram positif, dotées d’une simple paroi avec une grande quantité de peptidoglycane, des bactéries à Gram négatif, composées de moins de peptidoglycane mais pourvues d’une membrane externe supplémentaire.

Groupement carbonyle [n.m.]
Cf. « Composé carbonylé »

H

Haploïde [adj.] (du grec « haploos » simple et « eidos » en forme de)
Une cellule biologique est haploïde lorsque les chromosomes qu’elle contient sont chacun en un seul exemplaire (n chromosomes). Antonyme : diploïde.

Hématie [n.f.] (ou Erytrocyte ou globule rouge)
Cellule anuclée (dépourvue de noyau donc incapable de se diviser) présente dans le sang servant à transporter l’oxygène.

Hématocrite [n.m.]
Désigne le pourcentage relatif du volume des cellules circulant du sang par rapport au volume total du sang.

Hémiacétal [n.m.]
Groupe fonctionnel formé par réaction d’un groupement carbonyle (aldéhyde ou cétone) et d’un groupement alcool.

Hétérotrophie [n.m.](du grec « étéros » autre et « -trophie » nourriture, croissance)
Nécessité pour un organisme vivant de se nourrir de constituants organiques préexistants. Antonyme : autotrophie.

Homéostasie [n.f.]
Capacité d’un organisme à maintenir son équilibre physiologique interne (glycémie, température, taux de sel dans le sang, etc.) malgré les contraintes extérieures.

Homogénat [n.m.]
Préparation homogène d’un corps à observer.

Hyaloplasme [n.m.] (synonyme de « cytosol »)
Substance visqueuse & vitale d’une cellule, baignant les organites cellulaires.

Hydrolyse [n.f.] (du grec « hydro- », eau et « -lyse » dissolution)
Décomposition d’une substance grâce aux éléments dissociés de l’eau, c’est-à-dire les ions H+ et OH-.

Par exemple, l’hydrolyse du saccharose donne du glucose et du fructose.

Hyphe (Du grec « huphê » tissu)
Partie végétative du champignon : filament (une ou plusieurs cellules) plus ou moins ramifié, qui peut mesurer plusieurs centimètres formant un réseau ramifié nommé le mycélium.

I

Ictère [n.m.] (ou jaunisse)
Correspond à la coloration jaune des téguments (peau et muqueuses) due à l’accumulation de bilirubine dans le sang (pigment jaune).

In Vitro (« Dans le verre » en latin)
Test en tube ou, plus généralement, en dehors de l’organisme vivant ou de la cellule.

Insaturation [n.f.]
Indique l’existence de liaisons multiples (doubles et triples) au sein d’une molécule, à l’inverse, un composé saturé est un composé présentant uniquement des liaisons simples.

Isomérie (du grec « iso » identique et « mère » : partie)
Cas dans lequel des molécules organiques possèdent la même formule brute mais ont des formules semi-développées ou des formules développées différentes.

Cas où des molécules ont la même composition atomique mais ont des arrangements d’atomes différents.

Isotope (préfixe grec « iso- » même et suffixe « -tope » place)
Élément chimique ayant un même nombre de protons que l’élément chimique de référence, donc une même « place » dans le tableau périodique des éléments, mais un nombre de neutrons différents.

J

Joule (du physicien anglais : James Prescott Joule)

Unité dérivée du système international (SI) pour quantifier l’énergie, le travail et la quantité de chaleur.

Le joule étant une très petite quantité d’énergie, on utilise plutôt les kilojoules (kJ) ou les calories en nutrition et dans les tableaux de valeur nutritive.

1000 joules = 1 kilojoule vaut 239,20081 calories. 1 calorie vaut 4,18 joules.

K

Kilojoule
Cf.« Joule »

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z #

L

Levogyre [adj.]
Qualifie toute substance chimique qui fait tourner vers la gauche le plan de polarisation de la lumière. Antonyme : dextrogyre.

Levure [n.f.]
Champignon unicellulaire (cellule eucaryote) apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la fabrication du vin, de la bière, des alcools industriels, des pâtes levées et d’antibiotiques. (A ne pas confondre avec levure chimique et levain)

Lignine [n.f.] (du latin “lignum” bois)
Principal composant du bois, avec la cellulose, l’hémicellulose et des matières extractibles. La lignine est présente principalement dans les plantes vasculaires et dans quelques algues. Ses principales fonctions sont d’apporter de la rigidité, une imperméabilité à l’eau et une grande résistance à la décomposition.

Lipide [n.m.] (du grec “lipos”  gras)
Molécule hydrophobe constitutif de la matière grasse des êtres vivants principalement constituées de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. Les lipides ont peuvent avoir un role structural, énergétique et fonctionnel dans l’organisme.

Liquide céphalo-rachidien (LCR) [n.m.]  (ou liquide cérébro-spinal (LCS))
Liquide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière, contenu dans les méninges et circulant dans le canal rachidien.

Lophotriche [adj.]
Type de ciliature disposant de plusieurs flagelle réunis à un pôle de la bactérie.

M

Macromolécule [n.f.] (préfixe « macro- » grand)
Très grande molécule de masse moléculaire élevée, généralement constituée par la répétition d’atomes ou de groupes d’atomes, appelés unités constitutives.

Mésophile [adj.] (du grec « mésos » médian et « philéô » aimer d’amitié)
Organisme qui croît dans des conditions de température modérée (entre 5 et 65 °C). Classiquement, on parle de bactéries mésophiles lorsqu’elles croissent à des températures comprises entre 25 et 40 °C.

Métabolisme [n.m.]
Ensemble des transformations moléculaires et des transferts d’énergie qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l’organisme vivant. C’est un processus ordonné, qui fait intervenir des processus de dégradation (catabolisme) et de synthèse organique (anabolisme).

Micromètre [n.m.]
Symbole « μm ». 1 μm = 10-6 mètre = 0,000 001 mètre = 0,001 millimètre

Micro-organisme [n.m.] (du grec « mikrós », petit et de « organismós », « organisme »)
Organisme vivant, généralement invisible à l’œil nu, qui ne peut être observé qu’à l’aide d’un microscope

Microtome (du grec « mikrós » petit et suffixe « -tome » incision/coupe)
Appareil dont le rôle est de découper des tranches très fines de matériel pour l’étudier sur un microscope électronique.

Mitochondrie [n.f.]
Organite cellulaire ayant pour but de récupérer l’énergie fournie par les molécules organiques, puis de la stocker sous forme d’ATP. Elle constitue donc la source principale d’énergie pour la cellule, par le processus de phosphorylation oxydative.

Mitose [n.f.]
Désigne les événements chromosomiques de la division cellulaire. Il s’agit d’une duplication « non sexuée » (contrairement à la méiose). C’est la division d’une cellule mère en deux cellules filles. Elle désigne aussi une étape bien particulière du cycle de vie des cellules eucaryotes, dit « cycle cellulaire », qui est l’étape de séparation de chaque chromosome de la cellule mère et de leur répartition égale dans chacune des deux cellules filles.

Moisissure [n.f.]
Champignon pluricellulaire filamenteux à développement rapide lorsque les condition du milieu sont favorables (multiplication végétative)

Molécule [n.f.]
Structure de base de la matière. Assemblage d’atomes dont la composition est donnée par sa formule chimique.

Monosaccharide
Cf. « Ose »

Monotriche [adj.]
Type de ciliature disposant d’un unique flagelle à une extrémité.

Mucilage [n.m.]
Substance végétale, constituée de polysaccharides, qui gonfle au contact de l’eau en prenant une consistance visqueuse, parfois collante, semblable à la gélatine. Le terme désigne également une préparation élaborée à partir de mucilage ou un liquide visqueux obtenu par dissolution d’une gomme végétale dans l’eau.

Mycélium [n.m.]
Partie végétative des champignons, composée d’un ensemble de filaments, plus ou moins ramifiés, appelés hyphes, que l’on trouve dans le sol ou le substrat de culture.

Mycète [n.m.]
Taxon regroupant les organismes appelés plus communément champignons. (synonyme de fungi)

Mycotoxine [n.f.]
Toxine élaborée par diverses espèces de champignons microscopiques telles que les moisissures.

N

Nanomètre [n.m.]
Symbole « nm ». 1 nm = 10-9 mètre = 0,000 000 001 mètre = 0,000 001 millimètre

Noyau [n.m.]
Organite cellulaire limité par une enveloppe et contenant le matériel génétique.

Nutriment [n.m.] (du latin « nutrimentum » nourriture)
Substance qui à la propriété de nourrir, qui après digestion ou non, peut être absorbée et utilisée par l’organisme.
Il y a 2 type de nutriments:
-les macronutriments: qui sont les seules à pouvoir fournir de l’énergie: protides, glucides, lipides. (on les nomme macronutriments énergétiques)
-les micronutriments: ils n’apportent pas d’énergie pour l’organisme mais sont indispensables à son fonctionnement. (minéraux, vitamines, eau, par exemple)
NB: les fibres ne sont pas considérés comme des nutriments car ils ne sont pas absorbées et demeurent dans le tube digestif.

Nutrition [n.f.] (du latin “nutritio” action de se nourrir)
Processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. Science liée à l’étude des aliments et des nutriments.

O

Oligo-élément (du grec « oligos » peu abondant)
Classe de nutriments, éléments minéraux purs nécessaires à la vie d’un organisme, mais en quantité très faibles. (masse inférieur à 1mg/kg)

Oligoside
Oside formé d’un petit nombre d’oses. Antonyme : Polyoside.

O.M.S. Organisation Mondiale de la Santé [org]
Institution spécialisée dans la santé des nations unies.

Organite (du latin « organum » organe du corps et suffice « ite » petit)
Chacune des structures compartimentées et spécialisées contenues dans le cytoplasme des cellules eucaryotes.

Osamines (ou sucres aminés)
Oses dont une fonction alcool (-OH) a été substituée par une amine (-NH2).

Ose (ou monosaccharide) [n.m.]
Glucide le plus simple. Il n’est pas hydrolysable. Il y en a deux types : les aldoses et les cétoses.

On les distingue également selon le nombre d’atomes de carbone dans leur structure chimique, (3 : trioses, 4 : tétroses, 5 : pentoses, 6 : hexoses, 7 : heptoses)

Les principaux monosaccharides (ou oses) sont le glucose, le fructose et le mannose.

Oside [n.m.]
Polymère (association) d’oses parmi lequel on distingue 2 types : les holosides (polymère ose/ose) et les hétérosides (polymère ose/composés non glucidique)

P

Parasitisme [n.m.]
Relation biologique symbiotique dont un des protagonistes (le parasite) tire profit (en se nourrissant, en s’abritant ou en se reproduisant) aux dépens d’un hôte

Pathogène [adj.] (du grec « pathos » souffrance et « gennan » former, générer)
Qui provoque des maladies.

Peptidoglycane [n.m.]
Molécule associant une partie glucidique (= polysaccharide) et une partie peptidique et qui forme la paroi des bactéries.

Péritriche [adj.]
Type de ciliature disposant de plusieurs flagelle sur le pourtour de la bactérie.

Perspiration [n.f]
Échanges respiratoires à travers les téguments.

Phylogénétique (ou classement phylogénétique) [n.f.]
Système de classification des êtres vivants qui a pour objectif de rendre compte des degrés de parenté entre les espèces et qui permet donc de comprendre leur histoire évolutive (ou phylogénie).

Phylogénie/Phylogenèse [n.f.]
Etude des relations de parentés entre différents êtres vivants en vue de comprendre l’évolution des organismes vivants.

Phylum
Embranchement d’une classification phylogénétique.

Plasmide
Molécule d’ADN surnuméraire distincte de l’ADN chromosomique, capable de réplication autonome et non essentielle à la survie de cellule.

Polymère [n.m.] (du grec « pollus » plusieurs, et « meros » partie)
Substance composée de macromolécules.

Polyoside [n.m.]
Oside résultant de l’association d’un grand nombre de molécules. Antonyme : Oligoside.

Post-prandial [adj.]
Qui concerne le moment qui suit le repas, qui se produit après le repas

Précipitation [n.f.]
Réaction par laquelle on extrait une matière solide d’une solution et on la rassemble au fond du récipient.

Procaryote [adj.] (du latin « pro » avant et du grec « caryon » noyau)
Etre vivant unicellulaire dont la structure cellulaire ne comporte pas de noyau.

Projection de Fischer [n.f.]
Représentation plane d’une molécule organique tridimensionnelle, elle est très utile pour différencier les énantiomères de molécules chirales.

Projection de Haworth [n.f.]
Représentation de la structure cyclique des oses (monosaccharide) avec une simple perspective tridimensionnelle.

Pronostic [n.m.]
Prédiction d’un médecin concernant le développement futur de l’état de son patient, et les chances éventuelles de guérison.

Protéobactérie [n.f.]
Groupe très important de bactéries à Gram négatif qui inclut des bactéries pathogènes, telles Escherichia, Salmonella, Legionella, Coxiella, Helicobacter.

D’autres encore sont responsables dans la fixation biologique de l’azote.

Pyranose
Molécule cyclisée comportant 6 atomes (dont 5 carbone et 1 oxygène).

Q

R

Ration alimentaire (du latin « ratio, rationem » au sens de compte, décompte)
Quantité et nature d’aliments qu’une personne doit consommer en un jour afin de subvenir aux besoins de son corps.

Respiration cellulaire
Réaction chimique d’oxydo-réduction qui fournit l’énergie nécessaire à une cellule pour fonctionner. Nécessite du glucose. Produit du CO2 et H2O

Réticulum endoplasmique (Du latin « reticulum » réseau et « endoplasmique » à l’intérieur du cytoplasme »)
Organite présent dans les cellules d’eucaryotes, en forme de réseau de vésicules et de canaux, qui modifie les protéines, produit des macromolécules, les stocke dans des saccules et transfère des substances vers l’appareil de Golgi. Il peut être rugueux/granuleux lorsque des ribosomes y sont associés ou lisse le cas échéant.

Ribose (Formé à partir de « l’acide ribonique », lui-même provenant d’une inversion de lettres sur le mot acide arabonique (1892), de arabine (1887) (« principe actif trouvé dans la gomme arabique »).
Sucre de la famille des pentoses, de formule chimique C5H10O5, composant principal du squelette carboné de l’ARN.

Ribosome
Complexe ribonucléoprotéiques (c’est-à-dire composés de protéines et d’ARN) présents dans les cellules eucaryotes et procaryotes. Leur fonction est de synthétiser les protéines en décodant l’information contenue dans l’ARN messager.

S

Saprophyte (du grec « sapros » décomposé et « phuton » plante)
Organisme qui tire ses substances nutritives de matière organique en décomposition, comme les moisissures, par exemple.

Sédiment
Dépôt ou suspension solide produit par la précipitation de matières dissoutes dans un liquide.

Septum (du latin paroi/haie/cloison)
Paroi transversale des bactéries lors de leur division.

Sorbitol
Polyol naturel au pouvoir sucrant deux fois plus faible que le saccharose.

Spore (féminin – du grec « sporá » ensemencement)
Cellule ou organe (pluricellulaire) de multiplication végétative ou de reproduction. Elle constitue une des étapes du cycle de vie de nombreuses plantes, algues, fungi. Elles peuvent donner naissance à un nouvel individu sans fécondation.

Stéréoisomèrie
Notion comparative entre deux molécules possédant la même formule semi-développée mais qui ont un arrangement différent dans l’espace.

Sucres aminés
Cf. « Osamines »

Surnageant
Qui se soutient à la surface d’un liquide

Symbiose
Association idéale entre 2 type d’êtres vivants où chacun en retire un bénéfice.

T

Taux de croissance (d’une bactérie)
Nombre de division par unité de temps. C’est l’inverse du temps de génération.

Taxon
Entité conceptuelle qui est censée regrouper tous les organismes vivants possédant en commun certaines caractéristiques.

Tégument [n.m]
Ensemble des tissus et des formations organiques (peau, poils, plumes, carapace, écailles, etc.) qui constituent le revêtement externe du corps de l’homme et des animaux.

Temps de génération (d’une bactérie)
Intervalle de temps nécessaire pour qu’une bactérie se divise. (généralement exprimé en minutes)

Thermorégulation
Mécanisme de régulation physiologique qui permet à un organisme de conserver une température constante.

Toxine [n.f]
Substance toxique élaborée par un organisme vivant (bactérie, champignon vénéneux, insecte ou serpent venimeux), auquel elle confère son pouvoir pathogène.

U

Uniconte
Cellule eucaryote possédant un unique flagelle. Antonyme : biconte.

V

Valeur énergétique (d’un aliment)
Quantité d’énergie pouvant être retirée via la digestion. Elle est exprimée en kilojoules (kJ) ou kilocalories (kc)

Vitamine [n.f.]
Article CmonDiet disponible ici

W

X

Y

Z

Zygote (ou cellule œuf)
Cellule diploïde résultant de la réunion de deux gamètes haploïdes par le processus de fécondation. Dans la reproduction sexuée, premier stade de la vie d’un individu.

#0-9

2-désoxyribose
Le 2-désoxyribose (C5H10O4), (aussi appelé désoxyribose) est un pentose (aldopentose) dérivé du ribose par substitution d’hydrogène en remplacement du groupement hydroxyle en position 2, ce qui implique la perte d’un oxygène. Il s’agit donc d’un désoxyose.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V X Y Z #